Une étrange eulogie: Thierry Roland, sa mort, la culture et les médias

Par: Jon

« Allez, Thierry, du haut de tes limbes footballistiques, repose en paix, va. »

Je souhaiterais réagir à l’article de Jules sur Thierry Roland.

Je fais partie de ces gens qui ont trouvé les tombereaux d’honneurs accordés par les médias à feu Thierry Roland totalement déplacés. Pourquoi? Pourquoi osé-je m’insurger contre cet homme, adulé des foules « footballistiques » (il paraîtrait que c’est un mot)? Serais-je un vil admirateur d’une élite culturelle bourgeoise surannée et un méchant contempteur (ça, c’est un mot) des passions populaires suintant la transpiration?

Hé bien oui. J’avoue avoir été choqué par le fait que Libération mette cette information en une de son site en ligne, alors que sa place aurait été un article dans les pages de l’Equipe.

Je me suis souvenu qu’il y a quelques semaines disparaissait dans le plus total anonymat Murielle Cerf, qui fut, en plus d’une très belle femme, un écrivain français.

Murielle Cerf

Murielle Cerf

Que disparaissait dans le même temps l’écrivain argentin Hector Bianciotti, élu à l’académie française. Qui le connaît?

Qu’à la mort d’Ernesto Sabato, il y eut bien peu d’articles, et jamais de première page.

Mais il suffit qu’un commentateur sportif décède d’une AVC, et le monde entier est ébranlé. Que ce journaliste eut été connu pour ses frasques racistes, misogynes et j’en passe, cela ne dérange maintenant personne – et je ne suis pas sûr que ce soit à raison. Qu’il reçoive un traitement de faveur à la place d’écrivains ou d’acteurs culturels, cela en revanche me dérange: nous voyons quelle place accorde notre société à la culture.

Quant à l’esprit français, entre Luc Besson et Chamfort, il faut faire son choix.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Une étrange eulogie: Thierry Roland, sa mort, la culture et les médias »

  1. Ben dis donc mon Jon ?!
    Je ne vois pas en quoi ce que j’ai écrit te choque. Et je ne vois pas non plus en quoi nos articles se contredisent. Je n’ai jamais dit que j’approuvais tous les salamalecs de première page et les hommages débiles que l’on faisait à TR !
    Je disais seulement que ses frasques en tout genre étaient bien représentatives de la mentalité française, aussi débile, raciste et misogyne soit-elle. Ce constat est bien réel, il n’empêche qu’il est bien triste, je le reconnais volontiers.
    Allez, respire.

  2. Tu as mal lu. C’est pas ton article qui me choque, c’est la place qui a été accordée à cette nouvelle dans les médias, au détriment d’autres. De plus, Roland n’était pas représentatif de la France, mais d’UNE France. C’est ça qui me gêne plutôt. Il en est une autre, cultivée etc. qui est laissée en friche, à l’abandon. Bien sûr, nous nous retrouvons là-dessus (je le sais) mais ce n’était pas clair dans ton article quand même… Le mien est une mise au point si tu veux.
    Jon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s